Accès rapide (misez maintenant) :

League of Legends Starcraft2 Dota2 Heroes Of The Storm Counter Strike Global Offensive OverWatch HearthStone

Aucune loi en France ne traite des paris sur le sport électronique. Mais comme il s'agit d'un pari sur un évènement dont l'issue est complètement indépendante de celui qui prend la mise et que les points communs avec les paris sportifs sont très nombreux, on peut considérer que prendre des paris sur l'eSport est illégal car c'est un jeu de hasard.
En effet, la France a décidé de rendre illégal tout pari sur les jeux de hasard à moins que ceux-ci aient un agrément auprès de l'Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (Arjel). Hors, l'Arjel ne délivre des agréments que pour des bookmakers de paris sportifs, de poker ou de course de chevaux. Le reste est considéré illégal, comme les jeux de roulette en ligne par exemple.

La légalité des paris sur l'eSport en France

La conclusion officielle est donc, circulez, il n'y a rien à voir. Tant pis pour vous, le législateur ne s'est pas occupé de vous et par défaut c'est illégal.
Dans la pratique c'est différent.

Stade plein de joueurs

Comment puis-je prendre des paris ?

Il est assez surprenant de savoir que si l'Arjel a été mis en place en 2009 c'était pour se mettre en conformité avec la législation Européenne qui demandait à chaque pays de réguler, comme il le souhaite, les jeux d'argent et de hasard. Certains pays ont décidé de tout régulariser mais certains comme la France, la Belgique, l'Espagne ou la Grèce se sont mis à s'intéresser à ces activités bien lucratives.
Sous prétexte de protéger les joueurs, les taxes et contraintes administratives se multiplient. Sans faire dans les détails, au poker en France par exemple, une taxe est prélevée sur chaque main des joueurs équivalente au prélèvement de ce que pratiquait la salle seule. Il n'est plus possible de jouer avec les joueurs des autres pays, les tournois sont ridicules. Les joueurs désertent les salles françaises et les opérateurs ferment les uns après les autres. Les joueurs se plaignent des bad beats tout simplement car le niveau est très faible et donc jouer avec des débutant est un enfer au poker, cela revient à jouer à la roulette...

Fini la digression, revenons au eSport. Cela n'engage que moi, mais je pense (moi, votre webmaster) que le fait que le législateur ne s'intéresse pas à cette discipline est une très bonne chose. Imaginez si vous ne pouviez parier qu'avec des parieurs français !!! Les cotes varieraient sans arrêt et seraient ridiculement basses à cause des prélèvements.
Je pense que nos hommes politiques qui ne savaient pas ce qu'est un MOBA, un STR ou un FPS ne vont jamais s'y intéresser. Et même si quelqu'un leur explique, je ne pense pas qu'ils vont pondre un loi pour les quelques centaines de parieurs en France, les montants à taxer sont trop peu importants.

Donc je vous conseille de rester discret quand à vos gains au eSport, notamment grâce à nos conseils sur comment déposer et retirer de l'argent aux paris eSport. De plus, ce mode de fonctionnement permet une meilleure gestion de votre budget associé aux jeux.

Le véritable problème que nous voyons au fait que ce type de pari ne soit pas légiféré est concerne l'addiction potentielle. Nous vous conseillons la lecture du chapitre comment éviter l'addiction aux jeux d'argent sur les paris eSport ? afin d'acquérir dès a présent les bonnes pratiques de jeu.
Vous pouvez aussi revenir à l'index du guide des paris sur l'eSport.